L’affirmation de soi : Un chemin vers la réussite personnelle et professionnelle

Dominez votre destin : Maîtrisez l’art de l’affirmation de soi.

Vous vous laissez dépasser dans une file d’attente ? Vous n’osez pas dire au serveur que votre plat est froid ? Vous n’osez pas exprimer votre point de vue lors d’une conversation ou d’un débat ? Vous avez peur de dire ‘non’ à votre supérieur ou dans votre couple ? Eh bien, vous avez peut-être un problème d’affirmation de soi !

L’affirmation de soi est essentielle dans notre vie sociale et personnelle. Comment s’affirmer en toute situation sans se sentir coupable, gêné ou encore jugé ? Voici 7 clés pour vous aider à travailler votre affirmation de soi. »

L’affirmation de soi, qu’est-ce que c’est ?

L’affirmation de soi, c’est la capacité à exprimer ses besoins, ses ressentis dans diverses situations d’une manière directe et assurée. Nul besoin d’être agressif, de hausser le ton ou de taper du poing sur la table pour s’affirmer.

L’affirmation de soi se fait avec assurance, d’une façon posée et sans hostilité. L’affirmation de soi, c’est défendre ses droits, ses idées, ses goûts, ses pensées, ses sentiments, ses émotions, ses convictions, ses valeurs, ses désirs d’une façon honnête et directe, dans le respect et l’écoute de l’autre, avec une communication non violente.

S’affirmer n’est pas une question d’âge, d’apparence physique ou de statut social. Certains parmi vous pourraient penser qu’il est plus facile de s’imposer quand on est plus âgé, quand on occupe un poste important, ou encore qu’il est plus facile de s’affirmer quand on est grand et fort. Ce sont de fausses croyances. »

Je vais vous faire part d’une expérience personnelle. J’ai travaillé pour l’armée pendant une dizaine d’années en tant que civile. Tous les jours, j’avais affaire à une majorité d’hommes, de tout âge et de tous grades, du plus petit au plus haut gradé. Je n’ai jamais eu de problème à m’affirmer et à me faire respecter face à eux, et pourtant, je suis un tout petit bout de femme.

Je suis la preuve que la taille, l’âge, le statut social ou encore le sexe ne sont pas un frein dans l’affirmation de soi.

On peut penser aussi que l’affirmation de soi est une affaire de force de caractère. Là encore, ce n’est pas forcément le cas.

Si une personne a un très fort caractère mais ne sait pas formuler ses besoins, elle sera davantage dans une affirmation agressive. Elle utilisera un ton autoritaire, percutant, pour s’affirmer et soumettre l’autre à la crainte ou à l’obligation. Dans ce cas, ce n’est pas de l’affirmation de soi, mais de l’agressivité tout court.

Il y a 3 sortes d’affirmation :

  • L’affirmation agressive : Celle dont je viens juste de vous parler.
  • L’affirmation saine : C’est l’affirmation de soi que j’ai décrite au début de l’article.
  • Et l’affirmation passive.

L’affirmation passive est sûrement votre cas si vous lisez cet article.

L’affirmation passive, c’est l’absence, partielle ou totale, d’affirmation de soi.

Une personne qui fait preuve d’affirmation passive est une personne qui n’ose pas demander, qui n’ose pas s’exprimer ou qui pense ne pas avoir le droit de s’exprimer. C’est une personne qui ne sait pas dire non, qui accorde trop de respect à l’autre sans prendre en compte ses propres besoins. C’est une personne qui a peur de déranger, de s’opposer, de blesser, de créer des conflits, et qui craint le regard et le jugement des autres.

L’affirmation passive peut être un réel problème, un véritable handicap au quotidien pour certaines personnes, que ce soit dans le travail, la vie de couple, le cercle amical, familial, au restaurant, au supermarché, dans une boutique, enfin bref, dans diverses situations.

Comme elles n’arrivent pas à exprimer leurs besoins, leurs envies, ces personnes vont être envahies par des émotions négatives telles que la frustration, la tristesse, la colère envers elles-mêmes et envers les autres, car elles ont le sentiment de ne pas être respectées. Déçues d’elles-mêmes, elles vont se dévaloriser.

Notre façon de communiquer, qu’elle soit saine, passive ou agressive, dépend en grande partie de notre éducation et de l’environnement dans lequel nous avons grandi.

Si un enfant évolue dans un environnement où on lui permet de s’affirmer, il n’aura pas de difficultés avec l’affirmation de soi une fois adulte.

En revanche, s’il grandit dans un environnement de disputes, d’agressivité ou dans un environnement où on lui impose les choses, une fois adulte, il reproduira le schéma d’une communication agressive, ou il adoptera une affirmation passive.

Mais rassurez-vous ! Il est possible de se défaire d’une affirmation passive ou agressive.

Ok ! Nous savons que notre éducation a un certain impact sur notre affirmation de soi. Nous savons que ce n’est pas une question de physique, d’âge, de sexe, de caractère ou de statut social. Alors, pourquoi certaines personnes s’affirment et d’autres pas ? Parce que dans l’affirmation de soi, se cache une part d’estime de soi et de confiance en soi.

Estime de soi + confiance en soi = affirmation de soi, les trois sont liés.

La bonne nouvelle, c’est que vous n’avez pas besoin d’attendre d’avoir de l’estime de soi, puis de la confiance en soi pour travailler votre affirmation de soi. Je m’explique : en travaillant votre affirmation de soi, vous allez développer votre confiance en soi, ce qui entraînera une augmentation de votre estime de soi.

Plutôt cool, n’est-ce pas ?

7 clés pour travailler votre affirmation de soi.

Clé n°1 : Apprenez à vous respecter en apprenant à vous connaître.

  • C’est en vous connaissant que vous pourrez vous respecter et vous faire respecter. Mettez en lumière vos besoins.
  • Faites une liste de vos convictions, vos goûts, vos besoins, vos opinions, etc. Prenez le temps de vous écouter attentivement.
  • Établissez vos limites, car chacun a les siennes. Notez celles que vous ne souhaitez pas voir franchies.
  • Identifiez vos valeurs auxquelles vous ne souhaitez pas faire de compromis, que ce soit avec vos collègues, votre patron, votre famille, votre conjoint, vos parents, beaux-parents, amis, etc.
  • Notez les comportements à votre égard que vous ne tolérez pas.
  • Observez-vous dans différentes situations et notez votre manière de réagir ainsi que vos ressentis physiques et émotionnels lorsque vous avez du mal à vous affirmer.
  • Soyez honnête envers vous-même et bienveillant, ne vous jugez pas.

Clé n°2 : Travaillez votre posture et l’intonation de votre voix.

Si vous souhaitez vous affirmer, évitez de parler dans votre barbe, en courbant le dos, en baissant la tête ou en regardant fuyant. Lorsque vous avez une demande ou un message à faire passer, tenez-vous bien droit, la tête haute et le regard franc. Parlez d’un ton calme et affirmé. Veillez cependant à ne pas adopter une posture agressive.

Clé n°3 : Définissez votre espace vital.

Observez à partir de quelle distance vous vous sentez mal à l’aise face à un interlocuteur. Définissez un cercle imaginaire : si une personne entre dans ce cercle, faites un pas en arrière afin de retrouver votre espace vital. Cela vous permettra de gérer votre charge émotionnelle et d’exposer votre point de vue ou votre réponse de manière sereine.

Clé n°4 : Apprenez à vous exprimer clairement.

Exprimez votre avis et vos besoins de manière claire, sans détour, sans excuses et sans vous justifier. Allez à l’essentiel en utilisant le « je » et faites preuve de respect envers l’autre. Par exemple, si vous avez un désaccord avec un collègue de travail, attendez le moment et l’endroit appropriés pour lui faire part de votre désaccord, sans porter d’accusations. Expliquez-lui ce que vous avez ressenti et ce que vous souhaitez.

Clé n°5 : Apprenez à dire non.

Dites oui seulement si vous le souhaitez et si vous en avez le temps. Rien ne vous oblige à dire oui à tout et à tous le monde. Apprenez à dire non avec diplomatie, sans entrer dans les détails et sans vous justifier excessivement.

Clé n°6 : Détachez-vous du regard et du jugement des autres.

En vous détachant du regard des autres, il vous sera plus facile de vous exprimer et de vous affirmer sans avoir l’impression d’être jugé. Assumez vos choix, vos propos et n’ayez pas peur de déplaire.

Clé n°7 : Fixez-vous des objectifs et des petits défis.

Travaillez sur votre affirmation de soi un peu tous les jours. Affirmez-vous dans de petits actes banals du quotidien. Ne vous fixez pas des objectifs trop élevés dès le début. Par exemple, commencez par dire non à un vendeur ou osez faire une réclamation. Ensuite, augmentez progressivement la difficulté par paliers.

Tenez un journal de bord dans lequel vous notez vos défis, vos résultats, les étapes que vous avez réussi à franchir et les points à améliorer. Notez également vos ressentis physiques et émotionnels ainsi que le degré de confiance que vous avez acquis

Les clés à retenir :

  • Apprenez à vous respecter en apprenant à vous connaître.
  • Travaillez votre posture et votre intonation de voix.
  • Définissez votre espace vital.
  • Apprenez à vous exprimer clairement.
  • Apprenez à dire non.
  • Détachez-vous du regard et du jugement des autres.
  • Fixez-vous des objectifs et des petits défis.

Pour conclure cet article

Apprenez à vous affirmer calmement, sans crainte et sans agressivité. Arrêtez de vous laisser marcher sur les pieds. Ne laissez pas les autres franchir vos frontières personnelles. Personne n’a le droit ni la légitimité de s’imposer de cette façon. Gardez à l’esprit qu’ils n’ont que l’espace que vous leur autorisez, que vous leur octroyez. Si vous leur permettez de vous marcher sur les pieds, ils finiront par vous marcher sur la tête avant de vous écraser. Prenez simplement votre place. »


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Retrouver son âme d’enfant : Voir la vie avec des yeux d’enfant pour une vie plus heureuse
    Retrouver son âme d’enfant : Voir la vie avec des yeux d’enfant pour une vie plus heureuse

    Assise sur un banc public dans un jardin d’enfants, je contemplais le dernier-né de la famille en train de jouer. Il n’a eu aucune difficulté à se faire de nouveaux petits copains en l’espace d’une heure. Mon regard se posait ensuite sur cette nouvelle petite troupe d’amis en train de s’amuser. Tous avaient quelque chose…


  • L’Automne : Entre Bien-être et Blues Saisonnier
    L’Automne : Entre Bien-être et Blues Saisonnier

    Les feuilles mortes se ramassent à la pelle… L’automne, avec ses couleurs chatoyantes et ses températures plus fraîches, est une saison qui inspire de nombreux sentiments. Certains y trouvent une source de réconfort et de bien-être, tandis que d’autres sont confrontés au blues saisonnier, cette mélancolie peut s’installer avec la chute des feuilles. Dans cet…


  • L’affirmation de soi : Un chemin vers la réussite personnelle et professionnelle
    L’affirmation de soi : Un chemin vers la réussite personnelle et professionnelle

    Dominez votre destin : Maîtrisez l’art de l’affirmation de soi. Vous vous laissez dépasser dans une file d’attente ? Vous n’osez pas dire au serveur que votre plat est froid ? Vous n’osez pas exprimer votre point de vue lors d’une conversation ou d’un débat ? Vous avez peur de dire ‘non’ à votre supérieur…